jeudi 23 juin 2016

Ô temps, planifie ton vol !

À l'époque où les dinosaures régnaient sur la planète, nul ne savait faire la différence entre un mardi et un mercredi. C’était le chaos. Les tyrannosaures rataient leurs rendez-vous avec les diplodocus. À la place, ils tombaient sur des tricératops énervés qui leur perçaient les flancs de leurs trois cornes avec mauvaise humeur. Et puis l’homme est arrivé. Il a nommé le lundi « lundi » et les autres jours de la semaine (qui n’attendaient que ça) ont suivi.
Pour inventer l’année, il a fallu attendre Jésus-Christ. Avant J.-C., les gens ne savaient pas en quelle année ils étaient. Ils ignoraient leur âge et vivaient jusqu’à 800 ans sans se douter de rien. Heureusement, depuis, nous sommes « après J.-C. », et de telle étourderies n’ont plus cours.
Les Romains, quant à eux, ont inventé les mois. Juillet est le mois de Julius (César), et août, le mois d’Auguste (Auguste). C’est pour ça qu’ils ont 31 jours tous les deux, pour pas faire de jaloux.
Désormais, les dates sont partout. Le moindre œuf sait exactement quel jour il a été pondu. Et l’homme, au moindre doute, peut consulter son agenda Oberthur. De même que les cartes permettent de savoir où on est, l’agenda Oberthur permet de savoir quand on est. Et ce qu’on a à faire. Il s'agit là d’une mémoire annexe, greffée sur le cerveau, qui fera de vous un humain augmenté.



À noter que l’agenda Oberthur ne peut pas bugger, ni tomber en panne de batterie. Il s’ouvre en une fraction de seconde et, quand vous voulez le fermer, il ne vous demande pas si vous êtes sûr. Vous pouvez le porter sur vous en permanence, il n’émet aucune onde nocive. Enfin, en l’achetant, vous règlerez une fois pour toute : aucune somme ne vous sera demandée à la fin de chaque mois pour avoir le droit de tourner la page. On voit par là que cet article est à la pointe du progrès.

De plus, cette année, l’agenda Oberthur s’enrichit d’une nouvelle rubrique : « Tronches de cartables », dont vous trouverez quelques exemples pas plus loin que ci-dessous.




mercredi 11 mai 2016

Élémentaire mon cher album !

Voilà, ça y est, l’album de Sherlock Latruffe (et Albide) est paru !
Yihaa !
Retrouverez les enquêtes des deux plus fines truffes de Bergamote-City dans ce recueil plein de logique, d’astuce et de guimotes*.


Collection BD-Kids, 64 pages, 9,95 euros… 
En vente dans tous les points de vente qui le vendent, et même ailleurs si vous insistez un peu.



Et bien sûr, Sherlock et Albide continuent de mener l’enquête tous les mois dans la revue Moi Je Lis, chez Milan Presse.

* gâteaux à la guimauve et à la bergamote.

mardi 2 juin 2015

Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux.
Et pour noter chaque temps, il y a l’Agenda Oberthur...
(Ecclésiaste 3. 1-2)


vendredi 30 janvier 2015

Je voeux !


Alors voilà, j'ai consulté le dictionnaire de rimes : aucun mot de la langue française ne rime avec "quinze". À la place, il y a écrit : "Tu pourras jamais présenter tes vœux en vers comme l'année dernière, pauvre nouille !"
Défi accepté !

Quatre fauvettes zinz-
-inulent dans les branches
du vieil orme qui penche :
« Bonne année 2015 ! »

Dans le zardin d’Olaf
Les zentilles zirafes
Souhaitent pour 2015
La bonne année aux sinzes

Pour fêter 2015
L’étudiant en chimie
Fait griller au bec benz-
-ène du salami

L’homme s’endort étonné
Ça donne en résumé :
« Hein ? Zzzzz ! »
Bonne année 2015 !

Non mais !

jeudi 8 janvier 2015

mardi 25 novembre 2014

Deux mois après la bataille...



Voici le nouvel agenda Oberthur. Pour vous le procurer, il vous suffit de construire une machine à remonter le temps et de vous rendre en septembre 2014, date où on le trouvait encore dans les bonnes papeteries. Mille excuses pour cette annonce un peu tardive, mais c'est la faute au temps qui fait rien qu'à passer trop vite.